MEEF - Discours d’ouverture de la ministre Hadja kadiatou n’diaye à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de l’atelier de validation des documents forestiers.

Discours d’ouverture de la ministre de l’environnement des eaux et forets, hadja kadiatou n’diaye à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de l’atelier de validation des documents forestiers (politique forestière nationale, code forestier et textes d’application, code de protection de la faune sauvage et réglementation de la chasse). Un atelier qui se situe dans le cadre du projet, de l’appui au renforcement des capacités de gestion économique et financière du groupe de la banque africaine de développement.

Monsieur le Secrétaire Général Représentant, de Monsieur le Ministre D’Etat de L’Economie et Des Finances,

Monsieur le Représentant de la Banque Africaine de Développement (BAD)

Monsieur le Coordonnateur du PARCGEF,

Monsieur le Représentant de Management RGK Canada,

Messieurs les Conseillers,

Messieurs les Directeurs Nationaux et Adjoints des Eaux et forets

Mesdames et messieurs les Participants,

Mesdames Messieurs,
C’est pour moi , un honneur et un plaisir de vous recevoir à l’atelier de validation des documents forestiers qui se situe dans le cadre du projet « Appui au renforcement des Capacités de Gestions Economique et Financière » (PARCGET), financé par le Fonds Africain De Développement (BAD) du groupe de la Banque Africaine de développement (BAD).
Une gouvernance efficace et une gestion durable des ressources forestières passent par une mise à jour ou une actualisation des documents et textes réglementaires pendant trois jours (10,11et 12) juin 2015.

Il s’agit de :
La Politique Forestière Nationale,
Du Code forestier et textes d’application
Du code de protection de la faune sauvage et réglementation de la chasse.

Les efforts déployés par le service forestier et ses partenaires dans le cadre de la gestion durable de nos ressources sont certes importants mais encore insuffisants. Pour ce faire, l’administration forestière, les autorités à tous les niveaux, les opérateurs du secteur privé et les populations en général, devrons conjuguer les efforts pour dynamiser davantage les actions entreprises.

C’est dans cette optique que, je voudrais situer le présent atelier en ce sens que, le comportement des cadres et des citoyens à l’endroit de la faune et de la flore, soit un instrument clef pour la gestion rationnelle et durable de nos ressources naturelles.

Nous devons au cours de cet atelier, porter une attention toute particulière sur le contenu des documents, des suggestions et recommandations pour une meilleure amélioration de nos textes réglementaires qui tiennent compte des préoccupations de nos populations.

Mesdames, Messieurs,

Je sais compter sur la pertinence des exposés et des débats attendus. Ainsi, je voudrais inviter tous les participants, responsables administratifs et politiques, élus locaux, opérateurs économiques et j’en passe, pour mener des réflexions approfondies va nous permettre de couvrir largement le sujet.
A cet effet, j’espère sur les contributions de tous les participants pour que l’atelier nous produise les résultats les plus éclatants.
Je ne saurai terminer mes propos sans saluer nos partenaires au développement et singulièrement la Banque Africaine de développement qui ne cesse d’appuyer ce secteur.

Mes remerciements vont également à l’endroit des consultants du Cabinet RGF-Canada à travers le PARCGEF.
C’est également l’occasion solennelle pour moi, de lancer, un appel à nos partenaires bi et multilatéraux ici présents, pour permettre à mon département de finaliser le processus d’actualisation et d’appropriation de ces outils de gestions des secteurs forestiers et fauniques. La fin de ce processus se traduira par le financement de la reproduction des documents validés, leur traduction dans les principales langues nationales et leur large diffusion à travers des ateliers régionaux.

Sur ces mots, je déclare ouverts les travaux de l’atelier de validation des outils de gestion des ressources forestières et fauniques de la Guinée.

VIVE LA COOPERATION INTERNATIONALE
JE VOUS REMERCIE